0676066724
contact@webreferenceur.fr

Qu’est ce que la cybersécurité ?

Création de sites web. Développez votre activité et votre visibilité sur Internet

Qu’est ce que la cybersécurité ?

cybersecurité

A l’ère de la communication et de l’informatisation de plus en plus démocratisée et présente dans notre quotidien, il est important de parler de la cybersécurité et de la sécurisation des données.

Dans cet article, nous allons voir d’une part, ce qu’est la cybersécurité et comment mieux sécuriser ses données professionnelles et personnelles. D’autre part, les risques et l’impact d’une mauvaise gestion de ses données sur nos vies réelles.

Les origines de la cybersécurité

Comment parler de ce domaine de la cybersécurité, sans parler de ses origines ?

Le terme cybersécurité est construit à partir du préfixe cyber d’origine grecque Kubernêtikê signifiant « gouvernail », terme remis au goût du jour en 1948, avec l’ouvrage Cybernétique du mathématicien Norbert Wiener. Ce dernier concerne l’étude des processus de contrôle et de communication chez l’être vivant et la machine.

En réalité, la cybersécurité appliquée est apparue avec Internet et non pas avec l’informatique. En effet, auparavant la sécurité informatique se résumait à installer un antivirus et/ou un firewall. Mais, depuis les années 2000, avec la dématérialisation des données et l’explosion des incidents et des attaques, la cybersécurité est rentrée dans les mœurs et est devenue un sujet vital pour les entreprises mais, aussi pour le grand public. Pour les entreprises, souvent les données sont devenues primordiales face aux capitaux physiques. Désormais, pour le grand public, la vie privée et les données personnelles ne sont plus prises à la légère face aux risques et aux attaques sur Internet.

Les attaques et les risques

On peut lister 3 catégories d’attaques:

  • Des brèches de données (data breaches) : accès aux bases de données pour voler des infos confidentielles. (mots de passe, données privées (adresse, religion, orientation sexuelle…). Ces attaques peuvent parfois devenir dramatiques lorsqu’elles sont révélées au public et leur nombre explose. Par-exemple, En 2019, 2,7 milliards de données personnelles ont été volées. Il est possible de consulter ces brèches içi.
  • Des rançongiciels (ransomwares) : ils ne suppriment pas les données mais les chiffrent pour en empêcher l’accès. Il n’y a généralement aucun moyen de récupérer les informations, à moins d’avoir une clé en payant une rançon.
  • Des mises en péril d’infrastructures : une attaque peut avoir un impact dans le monde réel. Prenons par exemple, le cas de l’Ukraine, où des centaines de milliers de personnes ont été privées d’électricité à cause d’une attaque sur les centrales.

On peut lister 4 types de risques:

  • Cybercriminalité : pour s’enrichir, le plus souvent.
  • Atteinte à l’image : pour décrédibiliser un individu.
  • Espionnage : pour récupérer des informations secrètes.
  • Sabotage : pour déclencher une panne.

Les bonnes pratiques

Malgré tous les risques bien présents, il existe des bonnes pratiques que chacun de nous peut appliquer pour protéger au mieux ses données:

  • Choisir avec soin ses mots de passe
  • Mettre à jour régulièrement ses logiciels
  • Bien connaître ses utilisateurs et ses prestataires
  • Effectuer des sauvegardes régulières
  • Sécuriser l’accès Wi-Fi de son entreprise
  • Être aussi prudent avec son smartphone ou sa tablette qu’avec son ordinateur
  • Protéger ses données lors de ses déplacements
  • Être prudent lors de l’utilisation de sa messagerie
  • Télécharger ses programmes sur les sites officiels des éditeurs
  • Être vigilant lors d’un paiement sur Internet
  • Séparer les usages personnels des usages professionnels
  • Prendre soin de ses informations personnelles, professionnelles et de son identité numérique

En effet, toutes ces actions et ces habitudes, doivent permettre de limiter les risques d’être la cible d’une cyber-attaque.

Pour conclure, aujourd’hui quiconque peut être visé par des attaques en tout genre sur le web particulièrement. En partageant d’en plus en plus d’informations sur les réseaux sociaux ou en s’inscrivant sur diverses plateformes, nous augmentons les chances d’accéder à ces dernières.

Néanmoins, il ne faut pas rentrer dans la paranoïa et se sentir visé en permanence. Les plus grosses victimes de cyberattaques sont tout d’abord de grosses entreprises qui ont parfois négligé la sécurisation de leurs données, plus ou moins sensibles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.